kippot

Par Meïr Ben-Hayoun

Au lieu de déplorer la proposition de Marine Le Pen demandant aux Juifs de France de comprendre une mesure d’interdiction du port de la kippa

 publiquement, pourquoi dès maintenant ne pas lancer le mot d’ordre que les Juifs de toute obédience, y compris les femmes et les jeunes filles (ce n’est pas interdit pas la Halakha), portent tous et toutes la kippa de façon ostentatoire dans l’espace public en France? De préférence une kippa avec les couleurs du drapeau d’Israël, pour bien montrer qui on est, qu’on ne la confonde pas avec une kippa de cardinal ou d’imam.

Quand le Grand Rabbin de France il y a 15 ans a demandé de porter la casquette dans le but de ne pas se mettre en danger avec le port de la kippa, on a trouvé cela normal. Mais quand une politicienne non-juive explique que pour lutter contre l’islam, il faut interdire les signes extérieurs de toutes les religions de façon indistincte, c’est inacceptable? A moins que quelque chose ne m’échappe…..

Cette proposition de Marine Le Pen est tout à fait cohérente avec les principes de la République française visant à confiner la religion à la sphère privée. Elle est on ne peut plus logique. Au demeurant, on est ainsi pris au piège et par conséquent, on doit décrocher de cette logique républicaine étranglante pour l’âme juive et pour le cœur juif, une logique aliénant l’identité juive.

Alors le mieux, on porte le chapeau…. pardon, la kippa, afin qu’il n’y ait aucun doute quant à notre affiliation et fidélité. En même temps, pour la cohérence juive qui n’a rien à voir avec la cohérence républicaine, on s’achète un billet d’avion aller simple pour Sion, et on les laisse se dépatouiller avec leurs histoires d’affrontement de religions où c’est toujours les Juifs qui doivent payer pour les pots cassés alors qu’ils n’y sont pour rien dans ce remue-ménage. On ne joue plus ce jeu où on est les dindons de la farce des affrontements entre la civilisation occidentale et l’islam, où on nous demande de “comprendre” et de “servir d’exemple”.

On a déjà payé cher lors de la Reconquista en Espagne qui s’est soldée par la tragédie de l’Inquisition, le résultat logique et terrible de l’affrontement entre l’islam et la chrétienté dans la péninsule ibérique il y a 600 ans.

Revenu ici à la maison et une fois désaliéné, on peut garder la kippa bien vissée sur la tête.

Dieu est Un et Son nom est Un.