Download E-books Une question de discipline PDF

By Antoine Compagnon

Après le succès d’Un été avec Montaigne, Antoine Compagnon s’inscrit à nouveau dans le sillage de l’auteur des Essais. Ces entretiens révèlent un homme au parcours atypique et d’une curiosité hors norme : du statut de l. a. quotation dans les textes littéraires à Proust et Brunetière, en passant par Montaigne et los angeles littérature « antimoderne » de Joseph de Maistre à Roland Barthes.

On découvre l’enfance et l’adolescence de ce fils de militaire expatrié, qui a fait très vite des bibliothèques ses vraies demeures. Devenu polytech¬nicien, il se passionne pour l. a. linguistique. Auditeur de Lévi-Strauss, Foucault et Lacan, il raconte ces années décisives et s’attarde sur son amitié pour Barthes et pour Marc Fumaroli. Il explique remark une self-discipline s’est alors imposée à lui dans les trois sens du terme : l’enseignement, l. a. littérature et une certaine règle de vie.

Professeur au Collège de France, essayiste et romancier, voyageur infatigable, Antoine Compagnon jette aujourd’hui un regard rétrospectif sur les livres et les figures qui l’ont marqué. Il fait revivre avec brio et humour le Paris intellectuel des années 1970, mais aussi l’effervescence des universités anglaises et américaines. Il se prononce enfin sur l. a. position des études littéraires en France, et sur l. a. littérature contemporaine.

À propos de Antoine Compagnon

Antoine Compagnon né en 1950, est titulaire de los angeles chaire de littérature française moderne et contemporaine au Collège de France. Il a publié, entre autres, los angeles Seconde major (1979), l. a. Troisième République des Lettres (1983), Proust entre deux siècles (1989), Le Démon de los angeles théorie (1998), Les Antimodernes (2005), los angeles Classe de rhéto (2013). Jean-Baptiste Amadieu né en 1977, est agrégé de lettres, docteur en littérature française, et chercheur au CNRS.

Show description

Read Online or Download Une question de discipline PDF

Similar Biography books

Alexander the Great: Journey to the End of the Earth

"Alexander's habit was once conditioned alongside sure traces -- heroism, braveness, power, superstition, bisexuality, intoxication, cruelty. He bestrode Europe and Asia like a supernatural determine. "In this succinct portrait of Alexander the nice, distinct student and historian Norman Cantor illuminates the non-public lifestyles and armed forces conquests of this so much mythical of fellows.

All Those Moments: Stories of Heroes, Villains, Replicants, and Blade Runners

He got here to mainstream prominence as a laptop extra human than his creators in Blade Runner, terrified us as a hitchhiker bent on his personal dying and the dying of a person who bought in his method within the Hitcher, and unforgettably portrayed a lonely king roaming the evening as a wolf and pining for the affection of a hawk through the day in Ladyhawke.

Khomeini's Ghost: The Iranian Revolution and the Rise of Militant Islam

Con Coughlin, the hot York instances bestselling writer of Saddam, returns with Khomeini’s Ghost, the definitive biography of Ayatollah Khomeini and his Islamic revolution. greater than thirty years after Khomeini’s go back to Tehran and the following rebirth of Iran as an Islamic Republic, Khomeini’s Ghost deals an intimate, richly distinct portrait of the fundamentalist chief and architect of Iran’s antagonistic courting with the West—a guy whose legacy has prompted background and coverage, and may proceed to take action for generations to return.

Gray Work: Confessions of an American Paramilitary Spy

The 1st ever, first-person tale of America's inner most, paramilitary contractors at paintings round the world-from a guy who played those missions himself and has a long time of news to inform. it is a interesting tale-and probably the first-to describe the paintings of yankee contractors, males who run hugely harmful missions deep within international nations near to battle.

Additional resources for Une question de discipline

Show sample text content

Pourtant, l’inscription en thèse ne suffit pas à entrer dans l. a. � profession » de chercheur ou d’enseignant chercheur. Par quelle establishment avez-vous mis le pied à l’étrier ? A. C. –  l. a. plupart des thèses inscrites en lettres ne sont jamais soutenues ; il y avait donc de grandes possibilities pour que ce fût le cas de l. a. mienne. J’ai cependant été candidat, au sortir des Ponts et Chaussées, à los angeles Fondation Thiers, et c’est le séjour dans cette establishment qui a décidé de los angeles suite de mes activités, de ma carrière, si l’on accepte ce vocable. Je me rappelle très bien une dialog avec Jean-Yves Pouilloux lors de cette candidature, qu’il n’approuvait pas, ou plutôt qui l’inquiétait : � Que vaut-il mieux, me dit-il ? Rester un ingénieur humaniste ou bien devenir un professeur de lettres ? » L’alternative est restée inscrite en moi dans ces termes, et j’ai choisi. l. a. Fondation Thiers avait été établie à los angeles fin du XIXe siècle, selon les dernières volontés de l. a. veuve d’Adolphe Thiers, ou, dit-on, de sa belle-sœur, Mlle Dosne, qui aurait aussi été sa maîtresse, après qu’il avait été l’amant de leur mère. Un jury composé de membres de l’Institut élisait chaque année quelques pensionnaires et leur accordait une bourse de trois ans pour mener à bien leurs recherches. Retenu par le jury, j’ai bénéficié de trois années à los angeles Fondation Thiers, de 1975 à 1978, pour me consacrer à ma thèse. À l’époque, il n’existait pas d’allocations ni de contrats doctoraux, et les bourses de doctorats étaient fortress rares, ou même inexistantes. Le séjour à los angeles Fondation Thiers était donc une angusta through et un magnifique cadeau : trois années de liberté entière pour chercher, lire, écrire. Cela avait aussi un côté un peu effrayant, automobile je ne savais pas si j’étais able de faire une thèse. C’est en tout cas grâce à cette bourse que j’ai pu achever assez vite une thèse de troisième cycle. Je dois beaucoup à los angeles Fondation Thiers ; c’est même sans doute, de toutes les associations par lesquelles je suis passé, celle à laquelle je dois le plus et suis le plus reconnaissant. Or c’est une minuscule establishment, négligée, méconnue, une area of interest. Il est essentiel que des associations de cette nature se perpétuent auprès des grandes machines qui jugent sur des critères bien plus carrés. Le directeur en était alors Robert Flacelière, l’ancien directeur de l’École normale supérieure, débarqué en 1971 à l. a. suite de los angeles nuit du centenaire de los angeles Commune, où l’École avait été envahie et ses caves dévastées. L’affaire lui coûta son poste et il fut nommé à los angeles tête de l. a. Fondation Thiers. Mon admission n’était pas allée de soi. En ce temps-là, temps de pénurie, seuls les normaliens étaient admis, à de très rares exceptions près. Le jury retint pourtant los angeles candidature d’un scientifique désireux de faire une thèse de lettres, ce qui semblait osé. Je devais apprendre après coup que mon file avait été plaidé par le plus libre des membres du jury, le professeur Robert Debré, grand médecin, grand humaniste, grande personnalité de l. a. France contemporaine.

Rated 4.15 of 5 – based on 46 votes

admin