Something went wrong with the connection!

Israel

Gel de livraison d’armes

L’Administration américaine a imposé de facto depuis 2009 un gel de la construction à Israël à Jérusalem et en Judée-Samarie. Non contente de cela, ne voilà-t-il pas qu’elle a gelé les livraisons de munitions à Israël ceci dix jours après le début de l’Opération Rocher inébranlable. C’est ce que révèle Amir Rappoport, le correspondant de Makor Rishon à Washington. Dans les milieux de la Défense israélienne, on tire les leçons de

Sommes-nous racistes?

La tendance de l’esprit chagrin de s’auto-flageller reprend ses prérogatives.  La société israélienne encore une fois en butte à l’hostilité et au terrorisme se serait rendue coupable de non-tolérance envers ceux qui ont soutenu le crime de guerre de l’offensive nazislamiste de Gaza. Pire,  à leur charge, les Israéliens seraient devenus solidaires comme ils ne l’ont pas été depuis longtempsm nationalistes et racistes envers la minorité arabe. Voilà les procès

Terroristes du Hamas libérés

Aroutz7 annonce que des terroristes du Hamas ont été libérés hier soir, lundi 1er septembre. Des hommes du Hamas arrêtés suite à l’enlèvement des trois adolescents ont été relâchés par les forces de sécurité. Il s’agit  de deux membres du Hamas au Parlement de l‘Autorité terroriste arabe de Ramallah dite « palestinienne », Khaled Abou Arfa et Mouhamad Toutah. Selon ce communiqué, un autre membre du Hamas du Parlement en détention administrative,

Les habitants de Nahal Oz lors de l’abandon de la Bande de Gaza

Source : Srugim; Traduction : Meïr Ben-Hayoun La plupart des habitants des localités du pourtour de la Bande de Gaza ont quitté leurs foyers lors de l’Opération Rocher inébranlable. Le Kibboutz Nahal Oz est l’une d’entre elles. En 2005, les habitants de Nahal Oz étaient on ne peut plus satisfait par l’expulsion des habitants israéliens du Goush Katif. L’un d’eux s’exprimait ainsi : « nous voulons tellement voir les habitants du Goush Katif expulsés que

La non-condamnation à mort de terroristes

Par Haggaï Segal, traduction de l’hébreu par Méir Ben-Hayoun  La peine de mort pour les terroristes est toujours prévue par le code pénal israélien. Haggaï Segal de Makor Rishon nous invite à un tour d’horizon de la non-application de la peine de mort aux terroristes dans l’histoire moderne d’Israël ; comment presque toujours, les assassins ont été libérés sans que les peines sévères de prison à perpétuité ne soient réellement appliquées.