Something went wrong with the connection!

International

Sommes-nous racistes?

La tendance de l’esprit chagrin de s’auto-flageller reprend ses prérogatives.  La société israélienne encore une fois en butte à l’hostilité et au terrorisme se serait rendue coupable de non-tolérance envers ceux qui ont soutenu le crime de guerre de l’offensive nazislamiste de Gaza. Pire,  à leur charge, les Israéliens seraient devenus solidaires comme ils ne l’ont pas été depuis longtempsm nationalistes et racistes envers la minorité arabe. Voilà les procès

Terroristes du Hamas libérés

Aroutz7 annonce que des terroristes du Hamas ont été libérés hier soir, lundi 1er septembre. Des hommes du Hamas arrêtés suite à l’enlèvement des trois adolescents ont été relâchés par les forces de sécurité. Il s’agit  de deux membres du Hamas au Parlement de l‘Autorité terroriste arabe de Ramallah dite « palestinienne », Khaled Abou Arfa et Mouhamad Toutah. Selon ce communiqué, un autre membre du Hamas du Parlement en détention administrative,

Obama serait un islamiste

Source : Europe-Israël C’est un scoop qui aura l’effet d’une bombe: un ancien cadre de la CIA accuse Barack Hussein Obama d’être un islamiste radical, ennemi de l’Amérique, et qu’il oeuvre pour aider l’Islam radical à se développer partout… Cette information viendrait ainsi confirmer les rumeurs selon lesquelles le président américain serait lui même musulman et non chrétien comme il l’a prétendu… Il s’agit d’une affirmation qui accuse pratiquement le président de

Les habitants de Nahal Oz lors de l’abandon de la Bande de Gaza

Source : Srugim; Traduction : Meïr Ben-Hayoun La plupart des habitants des localités du pourtour de la Bande de Gaza ont quitté leurs foyers lors de l’Opération Rocher inébranlable. Le Kibboutz Nahal Oz est l’une d’entre elles. En 2005, les habitants de Nahal Oz étaient on ne peut plus satisfait par l’expulsion des habitants israéliens du Goush Katif. L’un d’eux s’exprimait ainsi : « nous voulons tellement voir les habitants du Goush Katif expulsés que

Des Juifs de France et de l’Armée française dans Tsahal

Par Meïr Ben-Hayoun  Certains voudraient mettre sur le même plan les citoyens français musulmans participant aux massacres en Syrie et en Iraq aux côtés des nazislamistes de l’EIIL (Etat islamique en Iraq et au Levant), et les jeunes Juifs de France qui se sont engagés dans Tsahal. C’est plus qu’une différence de nature entre la bestialité structurelle de ces djihadistes qui violent et éventrent des femmes et des enfants à l’arme

Les composantes de la force du Hamas

Par le docteur Mordehaï Kedar, le 30/07/2014, traduit par Meïr Ben-Hayoun Avant l’Opération Rocher inébranlable[i],  de nombreux « experts » nous ont expliqué à quel point le Hamas est au plus bas : on lui a coupé les vivres – l’Egypte d’A Sissi lui a tourné le dos – il est en disgrâce par l’Arabie saoudite – il n’a plus de quoi payer les salaires – dans la Bande de Gaza, il a un

Des épines dans les yeux et des aiguillons dans les flancs

Livre des Nombres, chapitre 33: “Vous lotirez ce pays, par la voie du sort, entre vos familles, donnant toutefois aux plus nombreux un plus grand patrimoine et aux moins nombreux un patrimoine moindre, chacun recevant ce que lui aura attribué le sort; c’est dans vos tribus paternelles que vous aurez vos lots respectifs. 55 Or, si vous ne dépossédez pas à votre profit tous les habitants de ce pays, ceux que

La non-condamnation à mort de terroristes

Par Haggaï Segal, traduction de l’hébreu par Méir Ben-Hayoun  La peine de mort pour les terroristes est toujours prévue par le code pénal israélien. Haggaï Segal de Makor Rishon nous invite à un tour d’horizon de la non-application de la peine de mort aux terroristes dans l’histoire moderne d’Israël ; comment presque toujours, les assassins ont été libérés sans que les peines sévères de prison à perpétuité ne soient réellement appliquées.

L’apport essentiel de Jabotinsky au sionisme

par Pierre I. Lurçat Dans les dernières pages de sa monumentale biographie de Jabotinsky, Shmuel Katz relate le refus obstiné de David Ben Gourion de respecter les dernières volontés du dirigeant sioniste révisionniste, qui avait souhaité que sa dépouille mortelle soit transférée en Israël, une fois que l’État juif aura vu le jour. « Israël a besoin de Juifs vivants, pas de Juifs morts », explique le Premier ministre aux nombreuses personnalités

Peut-on parler avec Amos Oz ?

 Par Meïr Ben-Hayoun Lors d’une émission radiophonique, Itamar Ben Gvir et le docteur Michael Ben Ari ont essayé d’avoir une explication au téléphone en direct avec l’écrivain Amos Oz.  Récemment, lors d’une soirée au théâtre Tsavta à Tel Aviv, le célèbre écrivain Amos Oz a qualifié les jeunes des collines de Judée-Samarie de « néo nazis hébreux ». Vendredi 16 mai à 11h00, sur l’antenne de la station Galei Israël, Itamar Ben Gvir